Raboteuses-moulurières WEINIG : des solutions optimales pour votre compétitivité

Les raboteuses-moulurières servent à l'usinage en long de produits en bois massif, de matériaux dérivés du bois tels que le MDF, de plastiques ou d'autres matériaux similaires ; elles constituent donc le plus souvent le cœur de la production. La qualité et la fiabilité sont d'autant plus importantes que c'est là que la pièce acquiert sa plus grande valeur ajoutée. Leader mondial, WEINIG incarne ces deux critères mieux que quiconque.

Nos raboteuses-moulurières bénéficient et vous font bénéficier à votre tour de plusieurs décennies d'expérience. Nous redéfinissons sans cesse de nouveaux jalons avec nos innovations. Les machines standard, déjà richement équipées, peuvent être complétées par des options intelligentes qui nous permettent de répondre à vos exigences de façon optimale. N'hésitez plus à découvrir l'univers fascinant des moulurières WEINIG. Leurs possibilités d'utilisation sont quasiment sans limites.

Fidèles à notre devise « WEINIG offre davantage », nous ne nous limitons pas aux seules raboteuses-moulurières mais élargissons notre champ de vision à tout ce qui les accompagne : en commençant par les outils, la fabrication des couteaux sur les affûteuses d'outils de la gamme Rondamat et le mesurage des outils, jusqu'à la conception d'installations complètes en passant par l'automatisation. Avec WEINIG, vous avez à vos côtés un partenaire compétent dans tous ces domaines.

WEINIG Cube Plus

Pour le corroyage entièrement automatique dans les petites et moyennes entreprises

  • Une très grande simplicité d'utilisation
  • Réduction de l'émission de bruit
  • Changement de dimensions rapide sans interruption de la machine
  • Évaluation de la pièce avant usinage
  • Des pièces aux angles parfaitement droits
Page de détail Raboteuse Cube Plus

Série WEINIG Unimat

WEINIG Unimat

Pour les exigences de profilage standard des petites et des plus grandes entreprises

  • Étagement judicieux des produits
  • Grand confort d'utilisation
  • Haut niveau de sécurité du travail
  • Concept de machine durable
  • Très bon rapport qualité/prix
Page de détail Série Unimat

Série Powermat de WEINIG

WEINIG Powermat

Pour les travaux de profilage les plus divers, de la petite exploitation artisanale à la production en série industrielle

  • Technique de machine novatrice
  • Grande précision de fabrication
  • Haut niveau de sécurité du travail
  • Construction modulaire
  • Made in Germany
Page de détail Série Powermat

Série WEINIG Hydromat

WEINIG Hydromat

Vitesse d'avance de 120 m/min à 800 m/min

  • Construction massive et robuste
  • Conception modulaire : pour chaque application, la bonne machine
  • Combinaisons d'arbres et éléments spécifiques pour les applications spéciales
  • Excellent potentiel de rendement
  • Excellente qualité de surface
Page de détail Série Hydromat

Gamme de raboteuses pour pièces larges WEINIG

WEINIG Breithobel

Dimensions de travail jusqu'à 700 x 300 mm

  • Qualité de surface irréprochable
  • Entraînement puissant et continu
  • Réglage simple et rapide avec Memory Plus ou PowerCom
  • Conception modulaire : pour chaque application, la bonne machine
  • Utilisation confortable
Page de détail Gamme de raboteuses pour pièces larges

Références

« Tous les assemblages d’angles possibles »

Mit Familien-Power voll auf Erfolgskurs: Gerhard, Verena, Franz und Hildegard Nagl (v. l.)

L’entreprise autrichienne de menuiserie Nagl s’est spécialisée dans la fabrication de fenêtres. Pour garantir la précision nécessaire, elle travaille depuis de longues années avec la technologie WEINIG. 

Axamer Lizum n’est pas seulement le plus grand domaine skiable des environs d’Innsbruck. C’est aussi le berceau de la menuiserie Nagl. Cette petite exploitation fournit principalement des particuliers en éléments de fenêtres en bois et bois/alu. Elle conçoit et produit chaque année 2 500 unités, majoritairement des fenêtres mais aussi beaucoup de grandes portes coulissantes à levier. La production est assurée depuis 40 ans déjà par des machines WEINIG. Mais ces dernières années, les besoins du marché ont fortement évolué : fenêtres personnalisées, dimensions spéciales pouvant aller jusqu’à 6 x 12 mètres et profilés plus épais en raison des multiples vitrages sont désormais à l’ordre du jour chez Nagl. « Notre ancienne installation WEINIG ne pouvait plus répondre à ces demandes, nous avons donc commencé à rechercher une nouvelle solution », raconte Franz Nagl. Et le choix s’est à nouveau porté sur la technologie WEINIG. « WEINIG est un acteur majeur dans le secteur de la fabrication de fenêtres. C’est donc tout naturellement que nous avons choisi cette marque une fois de plus », explique Franz Nagl. 

La nouvelle raboteuse Powermat 700 ainsi que la machine à CN Conturex Compact sont spécialement conçues pour une fabrication de fenêtres rentable à destination des petites et moyennes entreprises. Un des critères de choix reposait sur la possibilité de fabriquer des pièces individuelles en toute flexibilité, avec des temps de pointage aussi courts que possible. Les nouvelles machines prennent désormais en charge l’intégralité de l’usinage des fenêtres : pour commencer, la Powermat 700 assure le prérabotage sur les quatre faces des carrelets de menuiserie. Ensuite, c’est le Conturex Compact qui prend la relève pour exécuter toutes les étapes de travail automatiquement et en une seule passe. Le changeur d’outils peut accueillir jusqu’à 70 outils de fraisage, perçage ou profilage. Le cadre de fenêtre est entièrement terminé. « Le Conturex nous permet de réaliser tous les assemblages d’angles demandés sur le marché, et même d’usiner des pièces obliques ou arrondies », se réjouit Franz Nagl. 

Photo : Cap sur la réussite en famille : Gerhard, Verena, Franz et Hildegard Nagl (de gauche à droite)

Source : Tischler Journal

Plus les exigences sont élevées, mieux c’est

Toutes voiles dehors : la Fondation Louis Vuitton abrite 800 m³ de lamellé-collé et 270 tonnes d’acier duplex - Image : HESS-TIMBER / Rensteph Thompson

Alliance d’acier, de bois et de verre, la Fondation Louis Vuitton de Paris est une fête pour les sens. Sa conception et sa réalisation ont demandé un courage et des idées exceptionnels. Un défi que Mathias Hofmann et son entreprise Hess Timber ne pouvaient que relever.

Louis Vuitton est connu dans le monde entier pour ses bagages, sacs à main et champagnes d’exception. Derrière cette célèbre marque, Bernard Arnault est l’homme le plus riche de France. Amateur d’art, il a récemment fait ériger le musée de la Fondation Louis Vuitton aux portes de Paris. Le bâtiment a été conçu par Frank Gehry, l’architecte star d’Amérique du Nord. Si les dépenses n’ont pour ainsi dire pas été comptées, les différents corps de métier ont dû faire face à des exigences extrêmes en matière de créativité et de qualité.

Mathias Hofmann a remporté avec son entreprise Hess Timber l’appel d’offres pour la partie bois de cette toiture tortueuse et complexe constituée de douze voiles. « Plus les exigences sont élevées, mieux c’est ; j’adore ce genre de projet », résume ce Bavarois d’origine. Avec sa démarche peu conventionnelle et son goût de la prise de risques, Mathias Hofmann s’est fait une place dans le gotha mondial de la construction en bois. Il regrette un peu que son activité de base, la construction de structures porteuses pour les bâtiments conventionnels, soit un peu passée au second plan. Ces grands projets requièrent un travail énorme. « Il faut presque inventer une nouvelle technique à chaque fois », explique-t-il. La Fondation Louis Vuitton n’a pas échappé à la règle. Les poutres de faîtage demandées, dont certaines présentent une double voûte, ont été fabriquées sur un banc de pressage spécialement conçu pour l’occasion. Mathias Hofmann a impressionné les maîtres d’ouvrage à l’occasion de l’adjudication par un type singulier d’encollage en bloc basé sur des lamelles. Le point fort est une lamelle de couverture qui offre exactement la même géométrie visible d’en haut, d’en bas et des côtés.

Que ces lamellés-collés pouvant mesurer jusqu’à 28 m de long aient pu traverser la métropole parisienne sans générer de véritable chaos, on le doit à une autre idée originale de Mathias Hofmann – Hess Limitless. Ce procédé repose sur une géométrie spéciale de collage et permet de transporter les poutres divisées en courts segments, en principe sans limitation de longueur ni perte de force portante. Les poutres sont alors assemblées une fois sur le lieu du chantier. Avec WEINIG, Mathias Hofmann sait qu’il peut se reposer sur un partenaire de confiance. La purge des défauts est assurée chez Hess Timber par une OptiCut. L’aboutage des lamelles est pris en charge par deux installations PowerJoint. C’est ensuite une Powermat qui procède au rabotage pour obtenir des surfaces prêtes à l’encollage. « Je n’ai jamais regretté d’avoir choisi WEINIG », explique Mathias Hofmann.

Image : HESS-TIMBER / © Rensteph Thompson

Entre professionnels

Un secret bien gardé : comment le maïs, le blé, le malt et l'eau peuvent-ils se transformer en ce délicieux breuvage qu'est le Jack Daniel's ?

Depuis longtemps déjà, Jack Daniel's est une référence absolue en matière de distillation de whiskey de première classe. Désormais, la production de ses fûts est elle aussi à la pointe de la technique.

Partout dans le monde, le goût, l'odeur et la couleur du whiskey sont déterminés par les fûts dans lesquels il va vieillir des années durant. Cependant, Europe et États-Unis ont chacun leur préférence en matière de procédés.

Alors que les producteurs européens ne jurent que par la qualité des vieux fûts de chêne, les Américains privilégient des fûts neufs noircis à la fumée. Le vieillissement confère alors au whiskey son fort arôme de vanille. Mais avant la mise en fûts, le distillat est lentement filtré goutte à goutte au travers d'une couche de plusieurs mètres de charbon de bois. Le whiskey est ainsi plus riche et plus pur. Chaque fût ne peut être rempli qu'une seule fois.

Évidemment, il n'en va pas autrement chez la traditionnelle maison Jack Daniel's : dans ses locaux de production entièrement automatisés situés en Alabama, pas moins de 3 000 fûts du fameux whiskey sont distillés chaque jour. Il y a encore peu de temps, les douves étaient encore formées à la main au cours d'un fastidieux travail. Le rendement bois était d'autant plus faible. Les responsables du site ainsi que la société-mère du groupe Brown-Forman ont donc naturellement cherché à faire évoluer leur processus de production. Le choix s'est ainsi porté sur WEINIG. Désormais, pas moins de trois moulurières Powermat 2400 sont disponibles sur place. Cette solution est taillée sur mesure pour les critères très stricts liés à la section spécifique des douves, et intègre la technologie de jointage pilotée par CN. Il est ainsi possible d'usiner des pièces à la géométrie très précise même à des vitesses d'avance élevées.

« Avec l'aide de WEINIG et des spécialistes de Brown-Forman, nous sommes en mesure de fabriquer des fûts de meilleure qualité plus rapidement, avec moins de travail et plus de sécurité », résume Larry Comps senior, vice-président et directeur général de Jack Daniel‘s.

Ce savoir-faire a également impressionné l'association américaine des entreprises de l'usinage du bois. En effet, la WMIA a attribué à Brown-Forman le titre d'« Innovateur de l'année ». WEINIG ne peut que se réjouir de cette réussite et lever son verre !

Autres illustrations

Fûts de chêne

Infidélité sans regret – l'histoire de Dauerholz

Terrasse

Peter Weller : « Si je veux avoir un concept d'ensemble, il n'y a pas d'autre solution que WEINIG. »


C'est à Hambourg que l'idée a pris naissance. C'est dans le Mecklembourg-Poméranie que la production est partie. Cette infidélité a donné à l'entreprise l'élan décisif. Les lames de terrasse Dauerholz sont depuis toujours extrêmement appréciées.

Il y a quelques années, un menuisier de Hambourg faisait une découverte sensationnelle : à la différence des autres produits de conservation, la cire chauffée pénétrait jusqu'au cœur du bois et assurait une authentique protection en profondeur. L'inventeur a ensuite trouvé des financeurs courageux qui croyaient à son idée. Il y ont surtout cru parce que les extérieurs avec planchers de terrasse et bois de construction offrent un champ étendu au bois imprégné de cire écologique qui offre une résistance élevée aux intempéries, à l'humidité et aux attaques des parasites. Une unité de production fut donc montée à Dabel, non loin de Schwerin (Mecklembourg-Poméranie) dans un environnement idéal.

Conçue sur mesure, la ligne de production de Dauerholz a été développée et installée en étroite collaboration avec les spécialistes de projet de Weinig Concept. Outre une raboteuse-profileuse, une tronçonneuse d'optimisation Highspeed, une tronçonneuse de pièces cambrées, un scanner et une ligne d'aboutage, l'installation comprend également une affûteuse d'outils issue du vaste portefeuille de Weinig. « Nous souhaitions avoir l'ensemble du processus en interne et ne pas dépendre de nos fournisseurs pour la préparation des outils» , explique le directeur de l'usine Peter Weller.

La plus grande préoccupation de Dauerholz était l'optimisation du rendement du bois et son traitement. Peter Weller en fait le bilan : « Nous avons effectué une analyse de rendement et, grâce à elle, pu constater que nous avions plus que divisé par deux les pertes de tronçonnage. » La moulurière a également contribué à cette réussite. Elle est équipée de toupies verticales « flottantes » dont le palier flexible leur permet de suivre le gauchissement du bois pour les grandes longueurs. De cette façon, on évite les mouchages aux extrémités des pièces et il devient inutile de procéder à un rabotage de finition avec enlèvement de matière supplémentaire.

Un concentré de puissance et d’intelligence

Un potentiel exceptionnel : unité d’avance de la WEINIG DKK 115

Les lamelles pour lamellé-collé sont pressées à 160 m/min avant d’être rabotées par Pfeifer à Imst (Autriche). La presse à entraînement continu remplace pas moins de quatre anciennes machines.

Début 2013, le groupe Pfeifer a mis en service sa ligne de production modernisée à Imst. Dietmar Seelos, fondé de pouvoir, se souvient que les critères essentiels à l’adjudication de la commande étaient le débit et les économies de bois. « Nous attendions de la presse une avance de 160 m/min. » Cette cadence était nécessaire pour remplacer les quatre lignes de pressage précédentes par une seule installation. L'entreprise a donc porté son choix sur une presse à entraînement continu WEINIG DKK 115. Cette dernière a pour mission de générer une longueur continue à partir du bois préfraisé et encollé qui arrive en entrée. Une unité d’avance fait accélérer les lamelles et les transporte vers la station de préassemblage où elles sont prises en charge par deux chaînes asservies synchronisées qui assurent leur alignement correct. Ce procédé garantit un assemblage continu et sans décalage. L’ordinateur central sait exactement quelles longueurs et quelles sections d’entrée arrivent à la presse. La DKK 2815 s’adapte alors automatiquement. Au final, c’est un flux continu de lamelles pour lamellé-collé qui est acheminé vers la raboteuse. Un cas particulier, puisque la force de poussée de la DKK doit être suffisante pour la raboteuse montée en aval. C’est pourquoi on utilise ici deux puissants moteurs électriques de 90 kW. Le critère de choix décisif en faveur de la raboteuse WEINIG a été l’enlèvement de matière optimisé. La Powermat 2500 permet d’économiser au moins un millimètre. La scierie de Kundl ayant opté pour la même technologie de rabotage pour le tri de qualités, c'est l’interaction entre les deux machines qui permet d'obtenir cette économie du bois. Le fait que le débit soit réalisé en interne dans l’usine permet en outre de tenir compte en conséquence des cotes d’entrée plus faibles dans les cotes de débit. Cela représente pour une usine de lamellé-collé avec 100 000 m³/an une économie énorme.

http://www.pfeifergroup.com/

Source : Holzkurier

Tirer la sonnette d'alarme

Lüchinger AG

Les Suisses sont habitués à la précision. Pourtant, la société Lüchinger AG a peiné quatre années durant avec une moulurière fabriquée en Asie avant que la coupe ne fût pleine.

Si c'est une chose d'avoir des carnets de commande pleins, cela peut s'avérer problématique lorsque les capacités de production se révèlent insuffisantes. La société Lüchinger AG avait donc accepté avec plaisir l'offre d'un constructeur asiatique qui lui proposait une raboteuse immédiatement disponible, qui semblait idéale en complément d'une Weinig Hydromat en service depuis de longues années. Mais nos entrepreneurs suisses s'en mordirent rapidement les doigts : un défaut de matériel laissait place à un autre, et les pannes faisaient partie du lot quotidien. Le débit promis était loin d'être atteint. Lorsque le service après-vente régional mit la clé sous la porte un peu plus tard, Max Lüchinger tira la sonnette d'alarme. « Nous avons compris à ce moment-là qu'il nous fallait prendre le temps de choisir une solution qui fonctionne et qui soit parfaitement adaptée à nos besoins », explique le directeur d'usine Arthur Pfiffner. Cette réflexion les ramena alors vers Weinig, et le spécialiste de Tauberbischofsheim conçut en étroite collaboration avec l'entreprise un concept de production personnalisé sur la base de la Powermat 2400. Avec un arbre universel et une technique évoluée de rabotage structuré, Lüchinger couvre désormais tous les besoins du marché avec une grande sécurité de processus. « Après des années d'incertitude, nous voilà rassurés et soulagés », souligne Arthur Pfiffner. Et en cas de doute éventuel, la hotline Weinig est de toute façon à disposition. « On est tout de suite mis en contact avec un interlocuteur qualifié qui sait comment nous aider », explique Arthur Pfiffner.

La force des montagnes

Peter Prader

La société Alois Prader GmbH mise sur la qualité face à la rapidité du marché du bois. Des techniques de production modernes et conçues sur mesure compensent l'inconvénient du site d'implantation.

C'est dans la belle contrée sauvage du Val de Funes, patrie de l'alpiniste de l'extrême Reinhold Messner, que la société Prader a installé ses quartiers. Mais ce qui fait le bonheur des vacanciers de la région met à rude épreuve la patience de l'artisan du bois : « Le bois de montagne met presque deux fois plus de temps à pousser que le bois de plaine, et il perd des parts de marché en tant que "produit de masse" », explique le directeur Peter Prader. Pour s'affirmer, la société Prader a donc investi dans ses technologies de production. Objectif : augmenter la création de valeur avec une qualité irréprochable et élargir la palette de produits avec des délais de livraison aussi courts que possible. L'installation est organisée autour de deux raboteuses automatiques Weinig. Alors que l'ancienne machine est utilisée pour des applications spéciales, le nouveau matériel est entièrement orienté vers la productivité et la flexibilité. Il utilise à cette fin 11 arbres, des « toupies flottantes » qui permettent de raboter avec une prise de passe aussi faible que possible, ainsi qu'une dédoubleuse permettant de fabriquer plusieurs pièces en une seule passe. Le résultat est convaincant – Prader est bien placé sur le marché. Mais la qualité est également au rendez-vous : « Les quatre surfaces que nous obtenons avec la technologie Weinig sont si bonnes que notre scanner détecte significativement plus de défauts qu'autrefois. », explique Peter Prader. Son avis sur cette ligne de rabotage sur mesure : « Nous nous sommes améliorés, nous sommes devenus sensiblement plus productifs et nous avons, grâce à la flexibilité ainsi gagnée, conclu de nouveaux marchés. »

Autres illustrations

En osmose avec la nature : l'usine Prader dans le Val de Funes

It's Cube time, Sir : la petite ne laisse pas non plus les Britanniques de glace

P&J Joinery

Elle a constitué l'attraction aux journées de la Cube à Abingdon. Les premières commandes de Cube s'envolent maintenant chez WEINIG UK. La plus rapide a été la société P&J Joinery. Lisez plutôt.

P & J Joinery est une petite société anglaise qui emploie trois personnes. L'entreprise propose tous les services que l'on peut demander à un menuisier-ébéniste qui fabrique fenêtres, portes, escaliers, cuisines et mobilier de chambre à coucher. Elle est en mesure de répondre à toute demande personnalisée. La qualité de son personnel et sa flexibilité élevée sont les clés de la pérennité de sa réussite. La bonne marche des affaires a encouragé Philip Nixey, propriétaire de l'entreprise, à investir dans la technologie de fabrication la plus récente de façon à accroître son efficacité.

Jusqu'alors, il n'utilisait, à côté de raboteuses traditionnelles, qu'une Profimat 22N de WEINIG qui assure depuis 22 ans son service et donne entière satisfaction. Avec toutes les possibilités qu'elle offre, la Cube de WEINIG complète de façon idéale son arsenal. Grâce à sa technologie innovante, elle ouvre la porte à l'extension des affaires.

« Nous nous sommes décidés pour WEINIG parce que nous avons pu voir avec la Profimat que la technique allemande était fiable et que nous avons appris à apprécier sur de nombreuses années la rapidité d'intervention du service après-vente », explique Philip Nixey. « La Cube nous apporte beaucoup d'avantages supplémentaires dont nous avons besoin pour étendre nos activités. Elle est facile à conduire, rapide et précise. Nous avions, notamment, besoin de son option 260 x 160 mm. Elle nous a considérablement impressionnés par sa flexibilité et le gain sur les temps de pointage. Ce ne sont pas les seuls intérêts de la Cube : elle a beaucoup d'autres caractéristiques pratiques, telles qu'une économie d'énergie de 60 % à l'aspiration, un changement simple et rapide des fers avec EasyLock et une alimentation sûre en pièces courtes. »


La Cube a réinventé le rabotage. Elle est très rapide, sa précision est des plus élevées et aucune raboteuse jusqu'ici n'a été aussi simple à conduire. Elle dispose en outre d'une nouvelle technologie laser pour la mesure des pièces et le réglage des dimensions. Elle convient notamment bien aux petites entreprises ainsi qu'à celles qui rabotent encore sur quatre faces avec des machines et des méthodes traditionnelles. Il n'est pas nécessaire qu'elle tourne toute la journée pour faire du profit ; sa productivité est élevée, elle est rentable et financièrement très attrayante.

Compacte et peu encombrante, la Cube est idéale partout où la place est comptée. Il n'est pas non plus difficile de la changer au besoin de place. Elle se laisse facilement transporter avec un tire-palettes. Elle ne demande pas de réglages qui prennent beaucoup de temps et elle évite, grâce à sa technologie de reconnaissance des pièces, des erreurs de pointage. L'opérateur dispose encore de l'avantage de pouvoir régler les dimensions quand la machine tourne. Grâce au système simple de changement de fers EasyLock de WEINIG, il est possible de réduire les temps morts de façon radicale.

Philip Nixey : « Depuis que nous travaillons avec la Cube, nous pouvons profiter à beaucoup d'égards des temps que nous gagnons. Nous sommes devenus plus flexibles et plus productifs et nous pouvons, grâce à des capacités plus élevées, prendre plus de commandes. Nous sommes devenus plus concurrentiels. L'installation de la machine nous a satisfaits à tous points de vue. Tout s'est déroulé à la perfection. »

Des panneaux de bois massif comme atout pour l'avenir

WEINIG Referenzen

Depuis 2001, Walter Ohnemus exploite une installation de débit pour scier du bois de feuillus. Il a franchi en 2011 une étape de plus : une ligne de fabrication de panneaux de bois massif à Kappel-Grafenhausen avec la ProfiPress T 3500 de Dimter.

Profil to go

Une combinaison gagnante : la Cube s'intègre parfaitement dans le concept de vente de Roland Tanguy

Il n'est pas toujours simple de satisfaire tout le monde, surtout lorsque vos clients en ont pris l'habitude. C'est pourquoi ELLE va devenir votre meilleure alliée.

Dans la ville de Brest, en France, Tanguy Matériaux est une entreprise qui mise sur le service. Chaque jour, des artisans viennent chez ce fournisseur de bois pour des commandes aussi diverses que variées. Que ce soit pour un mètre cube de moulures ou pour quelques profils à peine.

Jusqu'à présent, il fallait pointer et régler la raboteuse au cas par cas - un travail fastidieux qui appartient désormais au passé. Tanguy Matériaux a trouvé le « cube magique ». Roland Tanguy, directeur général, se montre satisfait : « Une machine 4-faces géniale au concept original ». La Cube de WEINIG simplifie comme jamais le rabotage. De plus, cette machine compacte est dix fois plus rapide que la dégau-rabot. Il n'y a plus qu'à préconfigurer la largeur et l'épaisseur de rabotage sur l'écran tactile. L'opérateur peut procéder à des ajustements au moyen du système « Moulder Preview » et, le cas échéant, corriger la prise de passe. On s'assure, avant même l'usinage de la pièce, un rendement maximum en bois.

L'usinage quatre faces en une seule passe assure ensuite un résultat de rabotage irréprochable, tel qu'on ne l'obtenait autrefois qu'au prix d'une reprise et d'une correction des défauts. Roland Tanguy apprécie tout particulièrement un point : « La Cube est tellement simple d'utilisation que je peux confier le travail quasiment à toute personne qui est disponible », explique-t-il. Ainsi, lorsque les commandes affluent, les collaborateurs les plus qualifiés restent toujours libres pour s'occuper des grosses commandes.

Rabotage rapide et sûr

WEINIG Cube

Efficace, simple à utiliser, sûre pour le travail : Holztrattner, menuiserie de Haute-Autriche, s'est offert, avec la Cube de WEINIG, une raboteuse compacte, rapide et pratique.

Nous pourrions dire de la menuiserie Holztrattner que c'est une entreprise qui porte loin. En voiture, arrivant par la nationale, nous voyons de loin déjà un grand panneau d'information signalant : « Holztrattner. Un maître-menuisier qui a des idées. » Et des idées, Herbert Holztrattner en a effectivement quelques-unes : salle de séjour, chambre à coucher, cuisine ou salle-de-bain, le menuisier couvre, avec son personnel, tout le champ de l'aménagement intérieur. « Nous aménageons aussi des maisons complètes », raconte Monsieur Holztrattner, qui a fondé son entreprise en 1990 comme entreprise unipersonnelle.


RÉUSSITE À L'EXPORTATION : MEUBLES DE JARDIN

Le fondateur de l'entreprise, 46 ans, a fait son apprentissage dans une menuiserie d'art. Ses premiers contrats concernaient surtout la restauration. Depuis, son entreprise n'a cessé de croître et son personnel compte aujourd'hui douze membres. Jürgen, le fils, est également menuisier qualifié et travaille depuis des années dans l'entreprise. Les commandes de restauration ne constituent plus aujourd'hui qu'une petite partie du travail. En dehors de l'aménagement intérieur, qui constitue l'activité principale, Holztrattner conçoit et fabrique aussi depuis plusieurs années du mobilier de jardin. Les balancelles fabriquées par la menuiserie sont devenues entretemps de vrais succès à l'exportation. La première ébauche de ce produit, Monsieur Holztrattner ne l'avait imaginée « que » comme cadeau d'anniversaire pour son épouse. Le maître menuisier futé a développé son meuble de jardin avec les accoudoirs et supports latéraux en forme de C caractéristiques. Il a pourtant poursuivi l'amélioration de la conception du produit jusqu'à obtenir un prix du design, en 2003. Aujourd'hui il vend ce modèle, qui a le plus grand succès, jusqu'en Pologne et en Frise orientale.

PAR TRADITION : WEINIG

En tant que menuisier qui travaille le bois massif, Holztrattner a bien sûr aussi une raboteuse dans son atelier. Pendant 17 ans, sa raboteuse quatre faces, Quattromat 18 de WEINIG, lui a rendu de bons et loyaux services. Il s'est toutefois décidé, l'an dernier, à faire l'achat d'une nouvelle machine. Son choix s'est à nouveau porté sur une machine WEINIG : la Cube que le fabricant de machines à bois a présenté pour la première fois l'an dernier, au salon de la Ligna à Hanovre. Pour Monsieur Holztrattner, les qualités de la machine, en dehors de sa précision, résident surtout dans son confort d'utilisation : « Nous n'avons rien à régler, nous pouvons piloter la machine d'une façon très pratique par l'intermédiaire d'un écran tactile. Même notre apprenti de première année arrive à se débrouiller avec elle. » Comme la raboteuse est fournie prête à brancher, elle a pu être mise en service juste après sa mise en place. Aucune formation supplémentaire n'était nécessaire.

RABOTEUSE D'AVANT-GARDE
Entre-temps, tous dans l'entreprise – même le patron – travaillent à l'occasion avec la Cube qui, naturellement, rabote sur quatre faces en une seule passe et dont les nombreuses autres caractéristiques pratiques facilitent, en outre, le travail : Le système EasyLock de WEINIG permet un changement rapide des fers qui demande peu d'opérations à l'intérieur de la machine. Il suffit d'appuyer sur un bouton pour changer une dimension quand la machine tourne. Grâce au système que nous appelons « MoulderPreView », il est possible de projeter les réglages des arbres par laser sur la pièce et, ainsi, de l'optimiser encore avant l'usinage. Herbert Holztrattner a, en outre, fait personnaliser sa Cube : le logo et la devise de son entreprise, bien visibles, ressortent sur la machine. Il souhaitait que « Un maître-menuisier qui a des idées » soit toujours présent, non seulement au loin mais aussi dans l'entreprise.

Texte et photo de couverture : Thomas Prlic, Tischler Journal

La Cube gagne les faveurs de la menuiserie Eichelbrönner

Attentes entièrement satisfaites : Werner Eichelbrönner est très satisfait de la Cube

Le célèbre calcul sur rond à bière* a éveillé la curiosité de Werner Eichelbrönner. Il n'a plus voulu rendre la Cube après en avoir fait un premier essai. Profitez de ses expériences en lisant la suite.

En 1999, Werner Eichelbrönner s'installait à son compte dans la petite ville de Schwanfeld, en Basse-Franconie. Des débuts difficiles n'ont pas réussi à faire renoncer le maître menuisier à son amour des produits de grande qualité en bois massif. Dans un domaine qui est le point fort de la menuiserie, à savoir l'aménagement intérieur, la demande est très forte aujourd'hui en réalisations personnalisées. Avec trois contremaîtres dans son entreprise, Werner Eichelbrönner mise tout sur le savoir-faire de son équipe en interne, du débit au montage. « Nos donneurs d'ordre savent que nous contribuons aussi à la conception des projets. Et cela doit persister », insiste le chef d'entreprise.


* Technique typiquement allemande pour effectuer rapidement et simplement des calculs de rentabilité.

Tout le monde veut la Cube : Ysewijn explique pourquoi

Satisfaits de la qualité : le directeur d'entreprise Dirk Ysewijn et le distributeur WEINIG Ulrik Roekens

La nouvelle Cube est très demandée, le carnet de commande est plein. Cette machine 4-faces offre de nombreux arguments sur lesquels le vendeur pourra s'étayer. La société belge Ysewijn nous explique aujourd'hui pourquoi elle s'est décidée pour cette machine WEINIG au succès fulgurant.

La société belge Ysewijn fabrique des fenêtres en bois et tout ce qui tourne autour de l'aménagement intérieur. Ses activités quotidiennes sont rythmées par des lots de production de petite taille aux dimensions les plus diverses. Jusqu'à présent, l'entreprise employait pour le prérabotage de traditionnelles dégau-rabot.

Ces machines font désormais figure de pièces de musée et prennent la poussière dans un coin. Ysewijn en a terminé avec cette époque. L'avenir porte le nom de Cube et travaille en silence quelques mètres plus loin dans l'atelier.

Messages

Drema 2017 : médaille d’or pour la Powermat 1500

Succès pour WEINIG en Pologne : la moulurière Powermat 1500 a été, tout comme le System Plus, distinguée par une médaille d’or au salon polonais de la...

En apprendre plus
Idéale pour les entreprises artisanales : la Powermat 700 Compact

La Powermat 700 Compact est une moulurière de dernière génération. Elle offre ainsi de nombreux avantages en ce qui concerne principalement le confort...

En apprendre plus
Démarrage réussi pour la nouvelle Cube Plus

En mars, la Cube Plus a été présentée pour la première fois au titre de successeur de la Cube. Ses principales nouveautés sont un grand écran tactile...

En apprendre plus
Powermat 1500 : l'innovation la plus récente de WEINIG

La Powermat 1500 constitue la série la plus récente de la nouvelle génération de Powermat. Elle occupe toute la place laissée libre entre la Powermat...

En apprendre plus
Powermat 700 couronnée

Disponible sur le marché depuis peu de temps seulement, la nouvelle moulurière Powermat 700 a déjà reçu un premier prix.

En apprendre plus
Grande sécurité de processus avec System Plus de WEINIG

Le nouveau System Plus met en réseau tous les processus en amont de la production à l’aide d’un seul logiciel.

En apprendre plus
WEINIG concentre les secteurs de produits profilage et débit dans le domaine des hautes performances

Le groupe WEINIG va à la rencontre des exigences de plus en plus complexes en technique des processus de l'usinage du bois massif en se concentrant...

En apprendre plus
Le cube magique de WEINIG enthousiasme

Lors des deux grands salons européens de cette année, à Nuremberg et à Milan, la Cube a été, comme souvent, un réel élément d'accroche.

En apprendre plus
Weinig ramène la production des outils à Tauberbischofsheim

Weinig a délocalisé la fabrication des pièces d'outils d'usinage pour ses raboteuses et ses profileuses de la Suisse vers Tauberbischofsheim.

En apprendre plus

Domaines d'utilisation

Corroyage sur les 4 faces

WEINIG Anwendungen

Des pièces aux angles parfaitement droits

Le bois est un matériau naturel, ce qui engendre naturellement une série de contraintes pour son usinage. Le bois peut en effet présenter des défauts, des courbures ou encore des gauchissements, par exemple. Pour l'utiliser dans de nombreux secteurs tels que la construction de meubles, il est donc impératif de raboter les pièces sur les quatre faces. Il est alors essentiel que les pièces soient proprement dégauchies et présentent des angles parfaitement droits après usinage.

Si cela semble simple, c'est rarement le cas en pratique. En effet, la précision de la machine utilisée influence fortement la qualité du produit fini. Et vous pourrez toujours compter sur la qualité WEINIG. WEINIG propose des solutions très diversifiées, de la commande manuelle à la commande entièrement automatique, et des machines pour une utilisation occasionnelle aux machines utilisées en continu pour le travail en postes.

Moulures

WEINIG Anwendungen

Notre cœur de métier

Le profilage de moulures de toutes sortes est depuis toujours le cœur de métier de WEINIG. Le profilage couvre un ensemble très large de produits finis qui posent tous les mêmes exigences en termes de technique de machine : une grande précision de profilage pour une qualité de surface irréprochable et un pas d'usinage régulier.

La technologie WEINIG définit sans cesse de nouveaux critères. Elle repose sur des bâtis de machines très robustes et des tables de machines très précises avec un guide parfaitement perpendiculaire. Les machines WEINIG révèlent toute leur supériorité dès lors que la dynamique entre en jeu : des arbres de grande précision circonférentielle, un système d'entraînement performant et des éléments presseurs parfaitement adaptés.

L'interaction parfaite entre ces composants garantit un transport de la pièce dans la machine à la fois régulier et très précis. Avec pour résultat la fameuse qualité WEINIG : une grande précision de profilage, une qualité de surface irréprochable et un pas d'usinage régulier.

Surfaces structurées

WEINIG Anwendungen

Fabriquer rentablement des produits novateurs

 

Les surfaces créatives ont le vent en poupe, que ce soit pour les devants de meubles, les parquets ou les façades. Ce qui nécessitait autrefois un travail fastidieux à la main ou un centre d'usinage peut être réalisé aujourd'hui au défilé sur une moulurière.

La technologie de rabotage structuré WEINIG permet aux arbres de se déplacer par rapport à la pièce en mouvement et d'obtenir ainsi une surface en trois dimensions. Il est possible au moyen d'un programme de CAO d'évaluer et de simuler préalablement la surface structurée avant de la produire sur la moulurière.

WEINIG se démarque ainsi une fois de plus et définit de nouveaux standards tout en vous donnant l'opportunité de conquérir de nouveaux marchés. Avec cette technologie, laissez libre cours à votre créativité pour concevoir de nouveaux produits en bénéficiant de temps de passe raccourcis, d'une grande productivité et de coûts à la pièce réduits.

Prérabotage

WEINIG Anwendungen

Le rendement du bois joue un rôle de plus en plus crucial dans l'usinage industriel. Des scanners sont donc utilisés afin d'identifier les éléments défectueux avant de les couper. Le prérabotage en début de chaîne est essentiel pour mettre à disposition du scanner une surface propre. L'enlèvement de matière doit donc être minimisé et, en règle générale, une vitesse d'avance élevée est exigée.

Dans ce segment, WEINIG propose aussi bien des solutions simples à un excellent rapport qualité/prix que des solutions novatrices aux technologies uniques : des outils à serrage hydraulique équipés de jointers aux arbres montés en biais et aux toupies flottantes, et ce, à des vitesses d'avance pouvant atteindre 300 m/min. Bien sûr, WEINIG dispose également des mécanisations adaptées à chaque technologie de machine. Vous voici parfaitement équipés pour le prérabotage !