Lignes d'aboutage WEINIG : la voie la plus rapide pour un gain de valeur ajoutée

Le procédé d'aboutage est reconnu comme la méthode permettant les assemblages de bois en longueur les plus stables. WEINIG reste un passage obligé pour tous ceux qui ont besoin de la technique nécessaire. Nous en sommes les spécialistes et, depuis plus de 25 ans, le numéro un sur le marché mondial. La technologie d'aboutage de WEINIG vise à la précision la plus élevée. Concrètement, cela veut dire : des surcotes, des pertes de bois et des coûts d'exploitation réduits au minimum. Toutes les lignes sont extrêmement conviviales. Ainsi le traitement et la revalorisation des restes de bois à l'aide de l'aboutage deviennent simples et rentables pour vous !

Pour répondre à vos exigences, les machines peuvent s'équiper en systèmes à éléments standardisés, de façon modulaire. Il est ainsi possible d'obtenir une flexibilité élevée pour des solutions standard mais également pour des solutions personnalisées, spécifiques aux clients, qu'il s'agisse de lignes acceptant en entrée des longueurs inférieures ou supérieures à 1000 mm. Le principe peut s'appliquer à toutes les classes de performances : du modèle d'entrée de gamme ProfiJoint à la catégorie des installations d'aboutage à plat hautes performances HS120 et HS200, en passant par les modèles Ultra, CombiPact et Turbo-S. En bref : les concepts d'installation WEINIG répondent aux exigences de qualité les plus élevées dans toutes les classes de performances.

Lignes d'aboutage WEINIG pour longueurs courtes

WEINIG Kurzholzanlagen

Vitesse d'avance de 6 m/min à 70 m/min

  • Profils d'aboutage pour tous les domaines d'utilisation
  • Précision et stabilité la plus élevée des joints d'aboutage
  • Robustesse et performances
  • Capacités élevées, jusqu'à 200 pièces/min (28 km/équipe de 8 heures)
  • Commande confortable et facile
Page de détail Lignes pour courtes longueurs

Installations pour bois de construction WEINIG

WEINIG Konstruktionsanlagen

Vitesse d'avance maximum de 120 m/min

  • Possibilité d'aboutage vertical et horizontal
  • Grandes longueurs de bois en entrée : 2 m, 3 m, 4 m ou même 6 m
  • Hauteurs de fraisage (largeur de bois) jusqu'à 300 mm
  • Accepte presque tous les types de colle
  • Possibilité d'utilisation de presses frontales, presses d'aboutage, presses à cycles ou à entraînement continu
Page de détail Installations pour bois de construction

Installations compactes WEINIG

WEINIG Kompaktanlagen

Vitesse d'avance maximum de 70 m/min

  • Construction très compacte des différentes installations
  • Forces de pressage jusqu'à 20, 30, voire 40 tonnes
  • Possibilités de débits de 3,5 à 15 assemblages/min
  • Disponible en option avec des cabines insonorisées supplémentaires
  • Production d'une longueur continue
Page de détail Installations compactes

Installations pour planches individuelles WEINIG

Vitesse d'avance maximum de 160 (200) m/min.

  • Chaque pièce est orientée et usinée individuellement.
  • Installations hautes performances pour des débits jusqu'à 160 (200) m/min.
  • Avec alimentations et solutions d'empilage automatiques
Page de détail Installations pour planches à l'unité

Presses à entraînement continu WEINIG

WEINIG Durchlaufpresse

Vitesse d'avance maximum de 160 (200) m/min.

  • Pressage sans interruption
  • Mise en longueur (sciage) sans interruption
  • Correction des éventuels décalages d'aboutage
  • Possibilité de combinaison avec toutes les fraiseuses d'aboutage hautes performances
  • Rabotage possible directement en sortie de presse
Page de détail Presse à entraînement continu

Références

Un menu pour les gourmets amateurs de technologies

Beste Stimmung in Moskau: WEINIG Vertriebsvorstand Gregor Baumbusch (rechts) und Angara Plus Geschäftsführer Vladimir Kashishin (2. v. l.) freuen sich mit dem Team über die Fortschritte des Projekts

Dans la ville sibérienne de Bratsk, Angara Plus produit des éléments en bois massif à grande échelle pour l’industrie du meuble. Une deuxième ligne entièrement automatique a été mise en service récemment. WEINIG Concept a conçu à l’occasion une solution personnalisée. 

L’industrie du bois russe doit souvent faire face à des demandes complexes. La réalisation d’installations industrielles requiert des partenaires qui s’y connaissent bien en gestion de projets. WEINIG Concept est un spécialiste de renommée mondiale expert en la matière. Angara Plus l’a très bien compris. Très satisfaite de sa ligne de fabrication entièrement automatisée de panneaux en bois massif acquise en 2013, l’entreprise s’est immédiatement tournée vers WEINIG lorsqu’il s’est agi d’étendre la production avec une ligne supplémentaire pour les produits aboutés. La solution recherchée devait couvrir l’ensemble des processus, du contrôle de l’humidité du bois jusqu’à l’empilage, en passant par la purge des défauts, le débit de longueurs fixes, l’aboutage et l’encollage en bloc. En tant que fournisseur complet, WEINIG a su proposer une solution convaincante. Cette dernière consiste entre autres en une tronçonneuse d’optimisation très grande vitesse OptiCut 450 Quantum, un système de scanner EasyScan+ 200 C et deux moulurières particulièrement performantes. La pièce maîtresse de cette ligne est toutefois l’installation d’aboutage de bois courts Turbo S-1000, avec son débit pouvant atteindre 200 pièces à la minute. Le processus est complété par une presse à haute fréquence de type ProfiPress C 6100 L. Bien sûr, tous les systèmes d’automatisation proviennent également du groupe WEINIG. L’installation est conçue pour 300 journées de production par an. Afin de garantir une disponibilité maximale des machines, la ligne de production a été dotée d’un système de maintenance à distance. Les techniciens de WEINIG peuvent ainsi intervenir si nécessaire sans avoir à faire le déplacement. 

Source : Holz-Zentralblatt

Photo : Une ambiance du tonnerre à Moscou : le directeur des ventes WEINIG Gregor Baumbusch (à droite) et le directeur d’Angara Plus Vladimir Kashishin (2ème en partant de la gauche) se félicitent avec l’équipe de l’avancement du projet

Un rendement sans compromis

Hand drauf: Für Jani Oikari sind Geschäfte nicht zuletzt Vertrauenssache

Dans la ville finlandaise d’Ylivieska, Maler peut fabriquer tous les types de moulures décoratives ou de lambris. Afin de concilier diversité des produits, qualité et prix, l’entreprise a donc investi dans une nouvelle ligne d’aboutage Turbo-S 1000 de WEINIG.

Une ligne d’aboutage permet d’exploiter des qualités de bois même médiocres de façon optimale. Jani Oikari, gérant de Maler, était donc sûr de son coup : « L’aboutage est la clé d’une fabrication efficiente. » Il a donc décidé d’investir en conséquence dans une Turbo-S 1000 équipée de toutes les options dont il avait besoin. Son choix s’est porté sur WEINIG et son représentant en Finlande Penope, à Lahti, en raison de nombreuses années d’expérience positive. « Avec de telles sommes, il faut être sûr de pouvoir répondre aux besoins de la production », explique l’homme d’affaires. Après des années de forte croissance constante, il s’agit désormais de maintenir le niveau des quelque 12 000 m2 de stock et aussi de pouvoir répondre aux demandes spécifiques rapidement et à des prix abordables. Maler fournit aussi bien les grandes surfaces de bricolage que l’industrie, et doit donc répondre à des attentes très strictes en matière de quantités, de rapidité de livraison, de qualité et de constance.

Avec cette nouvelle installation, les bois courts tronçonnés, parfois d’une très grande finesse, sont orientés en bout par paquets au millimètre près pour être transportés au poste de fraisage ou à l’encollage. Le système WEINIG Trimsaver, avec ses deux unités de mesure de distance au laser, détecte et oriente les pièces tronçonnées en trapèze. Une option permet même d’exclure ces pièces à la mise en unité par marche arrière du convoyeur. Cela signifie donc qu’il n’y a plus d’entures ouvertes, ce qui permet d’économiser le bois. Les bois qui présentent des flaches sont centrés avant d’être transmis au convoyeur suivant, de sorte qu’aucun bois ne restera coincé. Maler utilise cette ressource de façon ciblée pour les profils dont cette partie sera de toute façon retirée. Le fabricant peut ainsi tirer le maximum de sa matière première. « Nous avons conseillé une enture de 7 mm à Maler de sorte à exclure presque entièrement les éclats », explique l’expert WEINIG Dirk Bartens. Le client est convaincu du résultat. Jani Oikari est en effet impressionné par la qualité à la fois élevée et constante de l’assemblage. 

Photo : Tope-là : pour Jani Oikari, les affaires sont avant tout une question de confiance 

Source : Holzkurier

Un secteur au potentiel énorme

WIN-WIN-Situation für Lieferant und Kunde: Manfred Ness von WEINIG (rechts) mit Tricor-Projektleiter Maik Christmann

L’adjectif qui qualifierait le mieux la production de l’entreprise allemande Tricor Packaging & Logistics AG d’Eppishausen ? « Énorme ». Une installation WEINIG entièrement automatisée y fabrique chaque heure pas moins de 360 palettes pour ses propres besoins.

Le transport de marchandises compte parmi les marchés les plus prometteurs à travers le monde. Cette tendance bénéficie également aux fabricants d'emballages en bois. Tricor, leader européen du marché des emballages en carton ondulé, est un éminent représentant de ce secteur d’activité. Ses clients proviennent principalement de l’industrie automobile et de la construction de machines, de l’électronique, de la médecine ou de l’industrie chimique. Pendant longtemps, l’entreprise a fait appel à des prestataires externes pour répondre à ses besoins annuels de l’ordre de 1 300 000 palettes spéciales. Puis elle a décidé de se tourner vers WEINIG. Parmi ses critères figurait, outre une productivité élevée, l’amélioration de la chaîne de création de valeur. Une ligne de débit hautement automatisée a donc été livrée à l’usine d’Eppishausen au mois de juin 2017. Elle est principalement composée de trois tronçonneuses d’optimisation OptiCut 260 qui fonctionnent en parallèle, avec tapis transporteur Vario à l’entrée et tri des longueurs en aval, ainsi que d’une installation d’aboutage Ultra TT pour les chutes à partir de 150 mm. Les lamelles aboutées retournent ensuite en production. Sur cette chaîne de fabrication à hautes performances combinée à une ligne de production de palettes Corali, une équipe constituée de seulement trois opérateurs est capable de confectionner jusqu'à 360 palettes par heure. Pour une palette aux dimensions de 1 220 x 820 mm, cela correspond à environ 80 m/min en entrée des tronçonneuses, soit près de 30 000 mètres linéaires par poste. L’installation est alimentée par un dépilage à ventouses qui accepte simultanément jusqu’à trois piles d’entrée avec trois dimensions différentes de bois. Une mesure d’humidité automatique contrôle les planches avant qu’elles ne soient réparties vers les trois scies en fonction de leurs dimensions par l’intermédiaire d’un répartiteur. Mario Kordt, directeur de Weinig Dimter, souligne le positionnement particulier de WEINIG dans le secteur de l’emballage : « Notre technologie s’adresse de manière unique à un secteur qui va de la PME de 2 personnes à l’entreprise industrielle.  » Avec nos compétences en débit, en encollage et en scannage, le client du groupe WEINIG bénéficie avec un seul fournisseur de tous les avantages qui lui garantissent une production rentable et efficiente de palettes et d’emballages en bois.

Photo : Une situation gagnant-gagnant pour le fournisseur et le client : Manfred Ness de WEINIG (à droite) avec le chef de projet de Tricor Maik Christmann

Un lien solide

L’aboutage est le meilleur procédé pour obtenir des assemblages en bout d’une grande stabilité. Lorsque la qualité est au rendez-vous, elle établit parfois des liens durables jusqu’en Malaisie. Tiger Excellent le prouve en nous accordant de nouveau sa confiance. 

Tiger Excellent Wood est un leader du marché malaisien des produits semi-finis fabriqués à partir de l’hévéa, un arbre de culture. Après de bonnes expériences avec le fournisseur complet WEINIG, le directeur Tiger You n’a cessé ces derniers temps de consolider sa chaîne de création de valeur. Il a toujours trouvé chez WEINIG les composants dont il avait besoin pour rendre sa fabrication encore plus rentable et améliorer la qualité de ses produits. Une étroite relation s’est désormais établie entre les deux entreprises. Tiger You a dernièrement investi dans une ligne d’aboutage hautes performances HS 200+ de 240 pièces par minute. Associée à son scanner et à son installation de tronçonnage WEINIG existants, elle offre à l’entreprise une nouvelle hausse considérable de ses capacités et un rendement du bois sensiblement supérieur. Autre contribution essentielle aux économies de matériaux et de bois, le système de contrôle automatique de l’encollage GlueEye Vision et le système de mesure et de positionnement Trimsaver, qui garantit environ 100 000 mètres linéaires de bois économisés chaque année. L’entreprise malaisienne misait particulièrement sur la robustesse des machines et sur la simplicité d’utilisation. La ligne d’aboutage à plat high-tech HS 200+ lui permet, malgré des conditions climatiques sévères et un personnel sans qualification particulière, d’élever sa production à un niveau particulièrement haut. 

Photo:
Un lien qui se consolide : de gauche à droite Jacky Tan (Tiger Excellent Wood), Dirk Bartens (WEINIG Grecon), Tiger You (directeur de Tiger Excellent Wood) et Sunny Wee (WEINIG Asia)

Plus les exigences sont élevées, mieux c’est

Toutes voiles dehors : la Fondation Louis Vuitton abrite 800 m³ de lamellé-collé et 270 tonnes d’acier duplex - Image : HESS-TIMBER / Rensteph Thompson

Alliance d’acier, de bois et de verre, la Fondation Louis Vuitton de Paris est une fête pour les sens. Sa conception et sa réalisation ont demandé un courage et des idées exceptionnels. Un défi que Mathias Hofmann et son entreprise Hess Timber ne pouvaient que relever.

Louis Vuitton est connu dans le monde entier pour ses bagages, sacs à main et champagnes d’exception. Derrière cette célèbre marque, Bernard Arnault est l’homme le plus riche de France. Amateur d’art, il a récemment fait ériger le musée de la Fondation Louis Vuitton aux portes de Paris. Le bâtiment a été conçu par Frank Gehry, l’architecte star d’Amérique du Nord. Si les dépenses n’ont pour ainsi dire pas été comptées, les différents corps de métier ont dû faire face à des exigences extrêmes en matière de créativité et de qualité.

Mathias Hofmann a remporté avec son entreprise Hess Timber l’appel d’offres pour la partie bois de cette toiture tortueuse et complexe constituée de douze voiles. « Plus les exigences sont élevées, mieux c’est ; j’adore ce genre de projet », résume ce Bavarois d’origine. Avec sa démarche peu conventionnelle et son goût de la prise de risques, Mathias Hofmann s’est fait une place dans le gotha mondial de la construction en bois. Il regrette un peu que son activité de base, la construction de structures porteuses pour les bâtiments conventionnels, soit un peu passée au second plan. Ces grands projets requièrent un travail énorme. « Il faut presque inventer une nouvelle technique à chaque fois », explique-t-il. La Fondation Louis Vuitton n’a pas échappé à la règle. Les poutres de faîtage demandées, dont certaines présentent une double voûte, ont été fabriquées sur un banc de pressage spécialement conçu pour l’occasion. Mathias Hofmann a impressionné les maîtres d’ouvrage à l’occasion de l’adjudication par un type singulier d’encollage en bloc basé sur des lamelles. Le point fort est une lamelle de couverture qui offre exactement la même géométrie visible d’en haut, d’en bas et des côtés.

Que ces lamellés-collés pouvant mesurer jusqu’à 28 m de long aient pu traverser la métropole parisienne sans générer de véritable chaos, on le doit à une autre idée originale de Mathias Hofmann – Hess Limitless. Ce procédé repose sur une géométrie spéciale de collage et permet de transporter les poutres divisées en courts segments, en principe sans limitation de longueur ni perte de force portante. Les poutres sont alors assemblées une fois sur le lieu du chantier. Avec WEINIG, Mathias Hofmann sait qu’il peut se reposer sur un partenaire de confiance. La purge des défauts est assurée chez Hess Timber par une OptiCut. L’aboutage des lamelles est pris en charge par deux installations PowerJoint. C’est ensuite une Powermat qui procède au rabotage pour obtenir des surfaces prêtes à l’encollage. « Je n’ai jamais regretté d’avoir choisi WEINIG », explique Mathias Hofmann.

Image : HESS-TIMBER / © Rensteph Thompson

Un lamellé-collé au top en quelques secondes

La puissance du PowerJoint : la construction ouverte d’un côté permet d’atteindre 2 x 15 assemblages par minute

En Autriche, l'entreprise Weinberger usine toutes les deux secondes une lamelle pour lamellé-collé. Elle ne mise pourtant pas sur le débit avant tout, mais bien sur la qualité.

La société Weinberger Holz d’Abtenau a récemment mis en service un concept d’installation entièrement nouveau pour la fabrication de lamellé-collé. Pas moins de deux installations compactes hautes performances de la WEINIG GreconLine assurent une cadence de 30 assemblages en bout par minute. En général, une longueur continue sert pour les couches de couverture, qui se doivent d’être exemptes de défaut, tandis que la deuxième est utilisée pour les couches médianes. Mais si la part de couches de couverture est plus réduite, comme ce peut être le cas avec des poutres très épaisses, les deux machines usinent des couches médianes. Deuxième point fort : comme les aboutages ne sont fournis que par une tronçonneuse, une WEINIG OptiCut Quantum 450, il est possible d’usiner à partir d’une planche de bois brut, et sans tampon important, aussi bien de la qualité de couches de couverture que de couches médianes.

En tirant des pièces sans défaut de son matériau brut, Weinberger améliore sa qualité de surface et obtient un niveau « jamais atteint » selon ses propres mots. L’aboutage sur les deux machines de type PowerJoint 15 repose pour la première fois sur la « construction entièrement ouverte d’un côté ». Le bois rentre directement dans la partie où il va être usiné au moyen d’un transfert transversal ; il suffit alors de peaufiner son positionnement et l’aboutage peut commencer. Par rapport aux presses d’aboutage, les installations compactes présentent une qualité de pressage très sensiblement supérieure, Weinberger en est maintenant convaincu. Le serrage individuel réduit le décalage à l’aboutage. Et là se situe l’essentiel pour cette entreprise dont la seule motivation est la qualité.

Source : Holzkurier

Infidélité sans regret – l'histoire de Dauerholz

Terrasse

Peter Weller : « Si je veux avoir un concept d'ensemble, il n'y a pas d'autre solution que WEINIG. »


C'est à Hambourg que l'idée a pris naissance. C'est dans le Mecklembourg-Poméranie que la production est partie. Cette infidélité a donné à l'entreprise l'élan décisif. Les lames de terrasse Dauerholz sont depuis toujours extrêmement appréciées.

Il y a quelques années, un menuisier de Hambourg faisait une découverte sensationnelle : à la différence des autres produits de conservation, la cire chauffée pénétrait jusqu'au cœur du bois et assurait une authentique protection en profondeur. L'inventeur a ensuite trouvé des financeurs courageux qui croyaient à son idée. Il y ont surtout cru parce que les extérieurs avec planchers de terrasse et bois de construction offrent un champ étendu au bois imprégné de cire écologique qui offre une résistance élevée aux intempéries, à l'humidité et aux attaques des parasites. Une unité de production fut donc montée à Dabel, non loin de Schwerin (Mecklembourg-Poméranie) dans un environnement idéal.

Conçue sur mesure, la ligne de production de Dauerholz a été développée et installée en étroite collaboration avec les spécialistes de projet de Weinig Concept. Outre une raboteuse-profileuse, une tronçonneuse d'optimisation Highspeed, une tronçonneuse de pièces cambrées, un scanner et une ligne d'aboutage, l'installation comprend également une affûteuse d'outils issue du vaste portefeuille de Weinig. « Nous souhaitions avoir l'ensemble du processus en interne et ne pas dépendre de nos fournisseurs pour la préparation des outils» , explique le directeur de l'usine Peter Weller.

La plus grande préoccupation de Dauerholz était l'optimisation du rendement du bois et son traitement. Peter Weller en fait le bilan : « Nous avons effectué une analyse de rendement et, grâce à elle, pu constater que nous avions plus que divisé par deux les pertes de tronçonnage. » La moulurière a également contribué à cette réussite. Elle est équipée de toupies verticales « flottantes » dont le palier flexible leur permet de suivre le gauchissement du bois pour les grandes longueurs. De cette façon, on évite les mouchages aux extrémités des pièces et il devient inutile de procéder à un rabotage de finition avec enlèvement de matière supplémentaire.

Un concentré de puissance et d’intelligence

Un potentiel exceptionnel : unité d’avance de la WEINIG DKK 115

Les lamelles pour lamellé-collé sont pressées à 160 m/min avant d’être rabotées par Pfeifer à Imst (Autriche). La presse à entraînement continu remplace pas moins de quatre anciennes machines.

Début 2013, le groupe Pfeifer a mis en service sa ligne de production modernisée à Imst. Dietmar Seelos, fondé de pouvoir, se souvient que les critères essentiels à l’adjudication de la commande étaient le débit et les économies de bois. « Nous attendions de la presse une avance de 160 m/min. » Cette cadence était nécessaire pour remplacer les quatre lignes de pressage précédentes par une seule installation. L'entreprise a donc porté son choix sur une presse à entraînement continu WEINIG DKK 115. Cette dernière a pour mission de générer une longueur continue à partir du bois préfraisé et encollé qui arrive en entrée. Une unité d’avance fait accélérer les lamelles et les transporte vers la station de préassemblage où elles sont prises en charge par deux chaînes asservies synchronisées qui assurent leur alignement correct. Ce procédé garantit un assemblage continu et sans décalage. L’ordinateur central sait exactement quelles longueurs et quelles sections d’entrée arrivent à la presse. La DKK 2815 s’adapte alors automatiquement. Au final, c’est un flux continu de lamelles pour lamellé-collé qui est acheminé vers la raboteuse. Un cas particulier, puisque la force de poussée de la DKK doit être suffisante pour la raboteuse montée en aval. C’est pourquoi on utilise ici deux puissants moteurs électriques de 90 kW. Le critère de choix décisif en faveur de la raboteuse WEINIG a été l’enlèvement de matière optimisé. La Powermat 2500 permet d’économiser au moins un millimètre. La scierie de Kundl ayant opté pour la même technologie de rabotage pour le tri de qualités, c'est l’interaction entre les deux machines qui permet d'obtenir cette économie du bois. Le fait que le débit soit réalisé en interne dans l’usine permet en outre de tenir compte en conséquence des cotes d’entrée plus faibles dans les cotes de débit. Cela représente pour une usine de lamellé-collé avec 100 000 m³/an une économie énorme.

http://www.pfeifergroup.com/

Source : Holzkurier

Messages

Weinig Grecon expose son produit phare au salon Eurobois de Lyon. PowerJoint 8 – le saut de productivité avec les abouteuses Kompakt.

La PowerJoint est l’abouteuse Kompakt la plus rapide sur le marché des lignes d’aboutage.

En apprendre plus
Bonne fréquentation des journées thématiques chez Weinig Grecon

Quelque 130 clients venus de toute l'Europe se sont retrouvés à Alfeld pour s'informer auprès des spécialistes de l'aboutage et de l'usinage en bout...

En apprendre plus
Exposition de la PowerJoint 15 sur le site d'Alfeld, la semaine 15

Au cours de la semaine 15, l'installation compacte PowerJoint 15 sera visible chez Grecon à Alfeld, prête pour une démonstration.

En apprendre plus